brunoserrou.blogspot.com

brunoserrou.blogspot.com, Bruno Serrou

  • Comme tout projet discographique de Rachid Safir, celui qui vient de paraître, réalisé à l’IRCAM en septembre 2012, est remarquable, autant par la structure et les rapprochements qu’il propose, faisant le lien entre cinq siècles d’histoire de la musique italienne (XVIe-XXIe siècles), que par la finesse de la conception, la sensibilité et la musicalité de l’interprétation. Avec son ensemble vocal Solistes XXI et l’altiste Christophe Desjardins, Safir signe un disque magnifique qu’il a intitulé Amore Contraffatto (Amour contrefait). Cet enregistrement est le fruit d’un projet de recherche consacré aux Responsoriae (Répons) à six voix à partir des Six Répons des Ténèbres du Samedi Saint que Carlo Gesualdo (1566-1613) , a composés en 1611.  auteur présumé de la séquence Stabat Mater dolorosa. Le jeune compositeur italien se montre en effet aussi audacieux que son aîné, dont il respecte les couleurs et l’esprit tout en se faisant très personnel.
    Ce concept est brillamment repris par Gianvincenzo Cresta (né en 1968) dans Devequt II pour six voix et alto sur des laudes de Jacopone da Todi (v.1230-1306), auteur présumé de la séquence Stabat Mater dolorosa. Le jeune compositeur italien se montre en effet aussi audacieux que son aîné, dont il respecte les couleurs et l’esprit tout en se faisant très personnel. Une musique raffinée d’une bouleversante sérénité.

Site de l'ensemble Solistes XXI – direction Christophe Grapperon